M. Louis Aliot interroge M. le Premier ministre sur la fermeture de l’Institut national des hautes études de sécurité et de justice (INHESJ). Le 4 octobre 2019, le Premier ministre Philippe a unilatéralement décidé de la suppression de l’Institut national des hautes études de sécurité et de justice. Lié à l’Institut des hautes études de défense nationale, dont il partage le même mode de fonctionnement, l’INHESJ proposait des formations de haut niveau pour les cadres exerçant dans le domaine de la sécurité. Ce lieu de débat offrait aux acteurs de la sécurité un cadre neutre et transversal à même de leur permettre de mieux analyser les problématiques de leurs métiers. Il possédait aussi un volet de travaux d’études et de recherches et l’observatoire national de la délinquance et des réponses pénales, dont les études faisaient autorité. Le sociologue de la police, Sébastian Roché estime que « la dernière porte se referme ». Plus que jamais importantes dans la mondialisation, en témoignent le terrorisme et le trafic de drogue, les questions de sécurité semblent ne pas avoir l’attention pleine et entière du Gouvernement. En effet, les pouvoirs publics se privent volontairement d’un lieu de réflexion et d’échange essentiel, alors qu’ils auraient le plus grand besoin de s’ouvrir à des approches innovantes extérieures susceptibles de nourrir leur réflexion. Pareillement menacé, l’IHEDN survivra encore une ou deux années de plus mais son sort semble en suspens. Il lui demande d’expliquer la suppression de l’INHESJ et de confirmer que l’IHEDN ne sera pas lui aussi fermé.

Louis Aliot

Louis Aliot

Député de la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales.
Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées.

Docteur en droit, Louis Aliot est également conseiller municipal et d’Agglomération de Perpignan. Au service de ses concitoyens, il a particulièrement à cœur la défense de la ruralité et porte également la cause des Harkis.
Au sein du Palais-Bourbon il relaie la voix de nos territoires si durement traités par les politiques depuis 40 ans.

Voir tous les articles

VOS DÉPUTÉS

  
  
 

  

 

Suivez le Rassemblement National

les grands sujets