L’agression perpétrée hier par un islamiste à l’aide d’un couteau en céramique vraisemblablement apporté par sa compagne contre deux surveillants de la prison de Condé-sur-Sarthe dans l’Orne met une nouvelle fois en exergue les défaillances de notre système carcéral et la menace quotidienne qui pèse sur l’administration pénitentiaire.

Condamné à 30 ans de réclusion pour arrestation, enlèvement, séquestration suivie de mort et vol avec arme, mais aussi pour apologie du terrorisme au sein même de la prison, il est inadmissible que ce détenu islamiste ait été autorisé à bénéficier d’un séjour en unité de vie familiale. Cet individu présentant un risque majeur pour l’ensemble de la communauté nationale aurait bien évidemment dû être confiné au sein d’un espace sécurisé. Mais au-delà, se pose la question du caractère laxiste de la législation relative aux contrôles. Actuellement, les surveillants ne disposent pas du droit de procéder à une palpation sur les visiteurs sans leur accord. Cette réglementation ubuesque doit être revue au plus vite afin de permettre que soit instauré dans les plus brefs délais une fouille systématique.

Ce tragique évènement doit enfin être le déclencheur de mesures fortes permettant au plus vite d’assurer une protection optimale aux personnels exerçant leur mission difficile dans les prisons, et au-delà à l’ensemble de nos compatriotes. J’apporte mon soutien le plus total à l’ensemble des membres de l’administration pénitentiaire qui assurent chaque jour, bien souvent au péril de leur vie, la protection de nos compatriotes.

Ludovic Pajot

Ludovic Pajot

Ludovic Pajot est député de la 10e circonscription du Pas-de-Calais et membre de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire.
Benjamin de l’Assemblée nationale, il a mené ses premières actions militantes dans le cadre l’élection présidentielle de 2012. Enthousiasmé par cette expérience, il s’est ensuite investi dans la préparation des élections municipales de 2014 dans la ville de Béthune où il a été élu conseiller municipal. Les élections régionales de 2015 lui ont permis de siéger pour la première fois au sein du Conseil Régional des Hauts-de-France. Juriste de formation, il a particulièrement à cœur la défense de la ruralité et des services publics. Elu au service de ses concitoyens, il porte au sein du Palais-Bourbon la voix de nos territoires si durement traités.

Permanence parlementaire : 314 Rue Henri Cadot, 62700 Bruay-la-Buissière
Téléphone : 03 21 52 84 82

Voir tous les articles

VOS DÉPUTÉS

  
  
 

  

 

Suivez le Rassemblement National

les grands sujets