Question écrite n° 11314 – M. Louis Aliot interroge M. le ministre d’État, ministre de l’intérieur, sur les agressions sexuelles lors des fêtes qui ont suivi la victoire de l’équipe de France en finale de coupe du monde football, le 15 juillet 2018. Le dimanche 15 juillet, la France fêtait la victoire en coupe du monde. En théorie, on pourrait croire que ces grands moments de joie et communion populaires, s’ils sont toujours un peu agités, sont aussi bons enfants et conviviaux. Qui ne se souvient, d’ailleurs, de 1998 où les familles manifestaient leur bonheur de la victoire des Bleus d’Aimé Jacquet avec leurs enfants dans toutes les rues du pays ? Malheureusement, il semblerait que la France soit aujourd’hui profondément changée, pour que même ces beaux moments soient entachés par des évènements dramatiques. Evidemment, les émeutes et les casses de magasins perpétrés, en marge de la liesse populaire, par ceux que l’on nomme pudiquement des « jeunes », ont déjà été évoqués. La question des agressions sexuelles n’a, en revanche, que peu été posée. Pourtant, Paris, Nantes ou Lyon, au soir du 15 juillet 2018 avaient bien des airs de Cologne au soir du nouvel an de sinistre mémoire, lors duquel des dizaines de jeunes femmes avaient été agressées sexuellement, certaines violées par des « migrants ». Ainsi dans Madame Le Figaro, une jeune femme appelée Rose, venue assister à la finale depuis les champs Elysées, témoigne : « Il y a eu un mouvement de foule, des gaz lacrymogènes. J’ai quasiment perdu connaissance. Alors qu’une de mes amies me portait pour me mettre à l’abri, un mec a commencé par me toucher les fesses puis le sexe à travers mon short. Je me suis retournée. J’ai vu son visage. Je m’en souviendrai toute ma vie. Tout ce que je vais retenir de la victoire, c’est mon agression sexuelle sur les Champs-Élysées ». Un témoignage parmi des centaines similaires, la majorité des cas d’agressions n’ayant même pas fait l’objet d’une plainte. Ces agressions sexuelles lors des grandes manifestations populaires sont symptomatiques d’une société en voie d’« ensauvagement », de plus en plus violente, où les femmes hésitent à sortir seules la nuit de crainte d’être les victimes de prédateurs. Ce n’est pas tolérable. Il lui demande ce qu’il compte faire pour éviter que tous les grands évènements soient synonymes d’agressions sexuelles de masse. Il souhaite également savoir combien de plaintes pour des faits d’agression sexuelle en marge des manifestations de joie générées par la victoire en finale de la coupe du monde de football ont été enregistrées le soir du 15 juillet 2018.

Louis Aliot

Louis Aliot

Député de la 2e circonscription des Pyrénées-Orientales.
Membre de la commission de la défense nationale et des forces armées.

Docteur en droit, Louis Aliot est également conseiller municipal et d’Agglomération de Perpignan. Au service de ses concitoyens, il a particulièrement à cœur la défense de la ruralité et porte également la cause des Harkis.
Au sein du Palais-Bourbon il relaie la voix de nos territoires si durement traités par les politiques depuis 40 ans.

Voir tous les articles

VOS DÉPUTÉS

  
  
 

  

 

Suivez le Rassemblement National

les grands sujets